NL

FR

▲ NAM-IP/Infos

NAM-IP Infos 2018/4 – Exposition
KANAL -Centre Pompidou

 Les plus de 35.000 m² des anciens garages Citroën, au bord du Canal de Willebroeck presqu’au centre de Bruxelles offrent effectivement un espace industriel à reconvertir qui fait rêver.

Après l’ancienne centrale électrique de Rome, après la Tate-Modern de Londres et l’ancienne Gare d’Orsay à Paris, Bruxelles aura probablement un jour prochain son installation d’art rendu populaire par une implantation a priori paradoxale.

L’étonnement ne fait-il pas partie de l’approche artistique?

Mais quoi installer dans ces 35.000m² ?

Le plus intéressant dans la visite que j’ai pu y faire avec d’autres administrateurs du NAM-IP, m’a semblé être le complexe industriel lui-même: comment vraiment le préserver tout en l’aménageant pour de nouvelles fonctions? Et quel est son statut actuel? A-t-il été vendu purement et simplement à la Ville de Bruxelles ou Citroën y garde-t-il des «intérêts»? … ce qui expliquerait l’attache très puissante avec la France et plus précisément le Centre Pompidou, actuellement désigné comme l’opérateur des transformations possibles (et l’un des premiers exposants temporaires actuel): des millions d’Euros en faveur de muséographes parisiens?

Sous l’angle des développements potentiels, une des salles les plus intéressantes à visiter était celle qui exposait différents projets architecturaux remis à la Ville de Bruxelles (et/ou au Consortium désigné pour géré ces transformations): aucun projet en-dessous de 100 millions d’Euros, et une fourchette qui pointait plutôt vers les 130 millions d’Euros. Et cela rien que pour l’aménagement du cadre général dans lequel on trouvera du spectacle, de l’animation, de la détente autant que des installations muséales diverses et pas très spécifiques (pour lesquelles il faudra évidemment compter encore quelques dizaines de millions d’Euros).

 

Alors pourquoi pas le premier vrai et grand musée des technologies du numérique dans son histoire et dans ses projections vers l’avenir de l’humanité?

 

Avec les 4.000m² que recherche actuellement NAM-IP pour mieux valoriser tout ce qu’un musée de l’informatique pourrait apporter à la pédagogie sociale de l’ère numérique, ce grand squelette de béton et d’acier rend un peu jaloux! 

Mais ne rêvons pas trop!

R.-F. Poswick

NAM-IP sur Facebook