NL

FR

▲ NAM-IP/Infos

NAM-IP Infos 2019/1 – Acquisition
Accroissement des Collections en 2018

Les Collections exposées, conservées et préservées au Computer Museum NAM-IP lui sont confiées par le Fonds Informatique Pionnière en Belgique de la Fondation Roi Baudouin à qui elles appartiennent grâce aux dons de Collectionneurs.

Les propositions de don sont nombreuses et le Comité d’acquisition de ce Fonds se réunit plusieurs fois par an pour les examiner à la lumière de sa politique d’acquisition. Pour être accepté par ce Comité, un artefact doit répondre à certains critères :
• l’artefact existe-t-il déjà à l’inventaire?
• complète-t-il une Collection existante?
• est-il important pour l’histoire de l’informatique?
• est-il rare ou précieux?

S’il s’agit de documents, de revues, de livres:
• l’artefact a-t-il rapport avec les Collections existantes?
• a-t-il un objectif pédagogique?
• est-il important pour l’histoire de l’informatique?

La plupart des artefacts proposés en 2018 étaient déjà présents dans les Collections du Fonds mais le Fonds a eu le plaisir d’incorporer dans ses Collections quelques artefacts répondant positivement aux critères d’acquisitions. Notamment:

• plusieurs pièces de diverses machines IBM dont un Circuit intégré IBM SLT déjà exposé dans l’exposition temporaire: “Old-inateurs des sixties” avec le cartel suivant:

Circuit intégré IBM SLT 1964.
En 1964, avec sa série d’ordinateurs IBM 360, IBM franchissait un pas important vers la miniaturisation des circuits électroniques: la Solid Logic Technology (SLT). Cette technologie servit encore pour la série IBM/370. Quelques composants d’un circuit étaient déposés sur un support carré en céramique de 11,5 mm de côté. Par exemple: un transistor ou une diode, une résistance et le petit circuit qui les relie. La connexion vers une carte support de plusieurs SLT se faisait via 16 pins sortant de l’autre côté du carré en céramique.  

 

• Un ordinateur de bureau Philips P320 - Unidata U320 produit sous le label ʺUnidata". Cet artefact a fait l'objet d'une brève description dans NAM-IP/Infos 2018/3

 

Gould Biomation K100-D logic analyser L'analyseur digital logique K100-D a été considéré comme un des premiers analyseurs digitaux.

 

Texas Instruments Silent 700

Construit au début des années 1970 par la firme Texas Instruments, le Silent 700 a constitué une tentative ambitieuse de dépassement du télétype ASCII ASR-33. La société Texas proposa alors la réalisation d'un terminal silencieux, électronique plutôt qu'électromécanique dont le lecteur-perforateur de ruban papier serait remplacé par deux cassettes magnétiques. Le terminal devenait donc optionnellement utilisable pour effectuer de la saisie hors connexion. Seul revers de la médaille, le silence d'impression exigeait le recours à du papier thermique, plus onéreux que le papier ordinaire et de conservation plus délicate. Ce terminal fut commercialisé sous le nom de Silent 700 et avait une vitesse d'impression de 30 caractères par seconde. Étant très léger, il fut rapidement proposé en version portable équipée d'un coupleur acoustique permettant la transmission à 300 bits par seconde sur des lignes acoustiques ordinaires (chaque octet étant accompagné de 2 ou 3 bits start/stop selon l'option retenue pour le contrôle de parité).

3 blocs de mémoire Siemens 4004:  une de 16 Kb, une de 128 Kb et une mémoire d’imprimante.

• machine à écrire Remington Rand n° 7 de 1896

• une règle à calcul de 2m à vocation pédagogique réplique d'une Aristo n° 8/150

Bull : tableau de configuration et de tests pour BULL DPS66, déjà exposé dans l’exposition temporaire: “Old-inateurs des sixties” avec le cartel suivant:

BULL DPS 66 - 1975
Ce panneau était utilisé par les opérateurs pour configurer les détails du système. Par exemple, gérer l’accès à un processeur ou contrôleur de périphérique, changer la taille mémoire en cas d’incident mémoire… Les techniciens s’en servaient pour vérifier les statuts de la machine ou pour trouver quel élément du système ou quel périphérique était à l’origine des incidents.


Par ailleurs, le Centre de documentation du Computer Museum NAM-IP a aussi intégré la Collection presque complète de la Revue du personnel d’IBM Belgium IBM Relais supplément belge aux IBM World Trade News; une mine d’informations pour étudier la présence d’IBM en Belgique de 1961 à 1996.

 

Ces artefacts sont déjà assurés d'une préservation à long terme mais ils nécessiteront encore de longues heures de recherche historique.

Un grand merci à toutes les personnes qui ont conservé ces documents et objets et en fait don au Fonds Informatique Pionnière en Belgique.

Y. Juste

NAM-IP sur Facebook