NL

FR

▲ NAM-IP/Infos

NAM-IP Infos 2019/1 – Recherche
Créativité : des outils et des techniques pour la stimuler par le relationnel

 Les Fondations forment, en Allemagne, une Associations (Bundesverbandes Deutscher Stiftungen) qui, outre une Assemblée annuelle de ses membres très nombreux, publie 4 fois par an un magazine (Stiftungswelt. Das Magazin des Bundesverbandes Deutscher Stiftungen). Des gestionnaires de Fondations y publient différents articles qui doivent aider d’autres gestionnaires (notamment ceux des très nombreuses petites Fondations) à mieux valoriser leurs actions (récolte et distribution de finances, actions dans différents domaines sociaux, culturels ou autres, animations des personnels engagés dans ces actions, etc).

À titre d’exemple, je résume ici les idées lancées par Katrin Kowak, contact Presse du Magazine, dans son article Von Fishbowl, PowerPoint – Karaoke & C° dans le n°02/2014, pp. 80-82.

L’Auteure fait la liste et le descriptif de différents outils de communication qui permettent aujourd’hui d’améliorer le partage en entreprise et d’ainsi favoriser la créativité et la productivité d’un groupe autour de ses objectifs.

Vingt-et-une techniques sont brièvement décrites. Elles sont probablement reprises pour la plupart au livre qu’elle signale en note: Martin J. Eppler et alii, Creability. Gemeinsam Kreativ-innovative Methoden für die Ideenentwicklung in Teams, Stuttgart, 2014, ISBN 978-3791032979; 252 pages, 19,95 €.

Voici en très bref la liste de ces 21 techniques proposées pour lesquelles l’Auteure insiste sur le fait que toutes doivent être liées à une définition claire de l’objectif poursuivi et de la nature spécifique du groupe rassemblé pour cette activité!

 

 1. Le Brain-storming: partage ouvert; n’est efficace que si l’on en garde un compte-rendu structuré.

2. L’Excursion: rappelle la valeur de la marche déjà utilisée par Platon dans son Académie pour favoriser la réflexion philosophique

 3. Le Fishbowl: conversations en cercles concentriques avec 3 ou 4 leaders de conversation dans le cercle central.

4. Le Repas à idées: on parle sur un thème unique autour d’une bonne table. Variante: un nouveau thème est abordé à chaque nouveau plat.

5. Les Moocs: «Massive Online Course» de plus en plus utilisés dans l’enseignement supérieur; la base est entièrement électronique mais permet à un petit groupe de progresser ensemble pour cerner une question autour d’un écran d’ordinateur.

6. Le Partage de midi: au moment de la pause de travail du milieu de la journée, un collègue est invité à présenter une idée nouvelle, ensuite discutée par tous.

7. Groupe de parlotte:  Au cours d’une conférence, l’intervenant ou le président de séance, demande après une section de la présentation, que les participants partagent leurs réactions à 2 ou 3 voisins durant 5 minutes et que l’un d’eux en transmette l’essentiel au public avant la section suivante de l’exposé.

8. L’espace ouvert ou Barcamp: une non-conférence ouverte sous forme d’ateliers participatifs où chacun apporte une idée nouvelle sur un sujet visé avant une synthèse de l’organisateur.

9. Interview du partenaire: au début d’une session d’ateliers, sur un thème annoncé, les participants font connaissance par 2 ou 3: qui suis-je? qu’est-ce que j’attends de la réunion? que puis-je apporter? et l’information remonte en plenum avant la tenue de l’Atelier.

10. Pecha Kucha: vient du Japon: projection de 20 images durant 20 secondes par un participant sur le thème de la réunion.

11. Discussion en Podium: une table composée d’experts qui partagent devant un large public avec un modérateur pour ouvrir, modérer les échanges entre experts ou avec le public, et assurer une conclusion.

12. Karaoke-Powerpoint: fonctionne le mieux avec un groupe homogène; forme étendue et plus développée du Pecha Kucha.

13. Exercice pratique: C’est le prolongement naturel du style Atelier qui permet de simuler des situations de la vie quotidienne.

14. Table ronde: une très vieille technique qui remonte à la quête du Graal et aux chevaliers du roi Arthur: la disposition invite au partage efficace, tant pour parler que pour écouter.

15. Le slam scientifique: méthode de communication utilisée dans les universités et dans laquelle l’idée proposée doit être exposée dans un temps très bref par les différents intervenants.

16. Speed-dating: d’abord inventé pour les rencontres matrimoniales, cette méthode de tête-à-tête assez bref (5 minutes) avec un partenaire inconnu, permet de faire connaissance (cf. n°9). Au coup de sonnette on se déplace d’un rang pour se trouver en face d’un nouvel interlocuteur.

17. La controverse: la controverse est à la base de l’antique rhétorique. Avoir des contributeurs décidés à se confronter renforce la communication pour les auditeurs. 18. La Table thématique: variante de la Bonne Table ou du Partage de midi, mais élargi à un plus large public.

19. La Conférence: le classique des classiques. Les outils d’affichage électronique peuvent améliorer la productivité d’une telle communication.

20. Le Webinar: partage par Internet – suppose des gens formés et bénéficiant d’un excellent support technique.

21. L’Atelier: pour qu’un Atelier soit efficace, il doit avoir été très bien préparé: connaissance mutuelle des participants, documentation, présentation, plan de partage ou d’action, questions, compte rendu.

 

Ce réservoir de pratiques doit permettre aux organisations d’être plus créatives dans la façon d’amener plus de personnes à une créativité partagée.

Certaines de ces pratiques pourraient aussi servir dans le cadre d’une animation muséale! L'&quipe du Computer Museum NAM-IP en a déjà expérimentés quelques-unes.

 

R.-F. Poswick

NAM-IP sur Facebook