Computer Museum
Musée de l'Informatique Pionnière en Belgique

▲NAM-IP/Infos

NAM-IP Infos 2015/1 – Exposition: Prévisions muséographiques de NAM-IP

Evolution du projet muséal du NAM-IP février 2015

Petit à petit, le projet du NAM-IP se dessine. Dernièrement, plusieurs décisions ont été prises au niveau de la muséographie et de l'aspect architectural externe du musée. L'idée d'utiliser des containers maritimes de 6 m x 2,5 m et de 12 m x 2,5 m a été confirmée pour structurer l'espace de l'ancien Hall Omnisports. Le musée sera signalé à l'extérieur du bâtiment par un assemblage de trois “petits” containers maritimes: deux containers longeront le mur et un autre sera placé tel une tour sur le premier. Ce dernier sera évidé sur une partie et portera le nom abrégé du musée: “NAM-IP”. Ce projet a pour but de signifier le changement d'affectation du bâtiment et d'augmenter sa visibilité.

A l'intérieur, des containers vont délimiter différentes zones:
- les zones d'expositions permanentes,
- une zone d'exposition temporaire,
- des zones de réserves,
- une zone pour la réception des collections et l'atelier de conservation,
- une zone d'atelier de réparation visible par le public ainsi qu'
- une zone d'animation pédagogique.

Pour les réserves, deux grands containers sur deux niveaux et un petit container, accolés aux rayonnages mobiles seront aménagés afin recevoir les réserves. Cette disposition laisse le long des parois un passage large du côté des rayonnages mobiles et plus étroit de l'autre coté afin de faciliter tous les types de déplacements. La zone arrière servira de zone de réception et d'atelier de conservation. Les réserves compteront alors entre 339 mètres-courant et 565 mètres-courant de rayonnages (suivant le nombre de niveaux des étagères) ainsi que 300 mètres-courant de rayonnages mobiles.

Le parcours de l'exposition permanente se déroulerait comme suit: il débutera par les prémisses de l’informatique en présentant, lié à une ligne du temps, la collection “Systèmes de Calcul Jacques Lemaire”. Elle est composée d'un ensemble de systèmes de calcul allant des bouliers compteurs, des règles à calcul et des abaques professionnels jusqu'aux ordinateurs portables.
Le visiteur sera ensuite invité à comprendre l'histoire de deux entreprises innovantes et pionnières en informatique en Belgique: Bull et Unisys. La Collection Bull-FEBB est composée d'un ensemble d'appareils mécanographiques et informatiques de la société retraçant son histoire. Le clou de la collection est un atelier de mécanographie que le visiteur pourra voir en action. Quant à la collection Unisys rassemblée par Jacques Laffut, elle représente une des plus anciennes entreprises américaines en Belgique indépendante d'IBM. Parmi les perles de la collection, on compte la “Moon Hopkins” de 1921 (la première machine comptable et à facturer utilisant la multiplication directe). Le parcours de l’exposition se poursuivra avec la collection de la Maison des Écritures d'Informatique & Bible (Maredsous) mettant en évidence l'influence des mutations de l'écriture (de l'adoption de l'écriture alphabétique à l'écriture électronique), sur le développement de l'humanité.

L'exposition se terminera par un espace d'expositions temporaires dédié à l’informatique pionnière d'aujourd'hui en Belgique.

La muséographie se cherche et se construit jour après jour afin de répondre au mieux à nos objectifs : conserver et diffuser le patrimoine informatique pionnier en Belgique.

Clara Erpicum