Computer Museum
Musée de l'Informatique Pionnière en Belgique

▲ NAM-IP/Infos

NAM-IP Infos 2017/2 – Comptes rendus

 Giovanni Cucci, Paradis virtuel ou enfer.net? Risques et possibilités de la révolution digitale, traduit de l'italien par Ivan Murovec, Namur, Fidélité, septembre 2016,
120 pages, ISBN: 978-2-87356-739-2

Un petit livre, écrit par un Jésuite, professeur de psychologie. Il situe bien les problématiques d'affrontement ou d'immersion à un environnement tout-électronique/tout-numérique dans lequel l'individu risque de s'isoler (et de se «perdre») comme un moucheron englué dans la «toile» d'araignée… a fortiori s'il s'agit d'un jeune dont la personnalité est en cours de construction!

Quelques remarques judicieuses sur la notion de «dépendance», sur la nécessité de savoir «décrocher»… et, pour ce faire, d'exercer sa mindfullness (pleine conscience)… et son «bon sens»!

S'il existe bien des pathologies liées à un abus de connexions électroniques de tous genres, il ne faut pas en exagérer la crainte tout en restant très vigilant pour soi-même et pour son entourage. Sans idolâtrer les aspects positifs des interconnexions électroniques possibles, il ne faut pas non plus les diaboliser. L'idéal est de discipliner et de maîtriser les usages. Et, notamment, de refuser des comportements qui feraient agir l'humain comme une machine ‒ (je rapproche cette réflexion de ce que Annah Ahrendt a révélé de la personnalité du bourreau nazi Eichman: il n'était plus que le rouage d'un «système»)!

À travers une citation de H. Reingold, l'auteur se demande: «pouvons-nous apprendre à transformer les nouveaux modes de penser en une qualité positive d'Internet, comme nous l'avons fait avec la culture alphabétique – contre laquelle Platon avait mis en garde!!?» (p. 32).

Pour l'auteur «cela ne sert à rien d'interdire l'accès sur le Net, car il s'agit plutôt d'apprendre à mieux en utiliser les potentialités qui nous sont offertes» (p. 34).

Pour cela il nous faut trouver comment sauvegarder, voire mieux développer les spécificités de l'humain comme la conscience, le sens de l'altérité (les relations «réelles»), la fragilité assumée, l'attention au corps, etc… «car il n'est pas possible de se protéger contre les dangers de l'industrie en détruisant les machines» (comme certaines fictions en ont rêvé à propos de l'industrialisation, puis des développements de la radio, de la téléphonie ou de la télévision).

Savoir «décrocher» et pouvoir l'enseigner à la génération montante constitue une pédagogie fondamentale: «Lorsqu'on éteint tous les appareils électroniques, on constate non pas des dégâts, mais, au contraire, une stimulation, non seulement pour l'intelligence et la créativité, mais aussi pour les autres aspects de la santé, comme le sommeil, l'humeur, l'appétit, l'aptitude à nouer des liens» (p. 98).

Maîtriser Internet & C° peut aider à vivre… mais ce n'est pas la vie!

R.-Ferdinand Poswick