Computer Museum
Musée de l'Informatique Pionnière en Belgique

▲ NAM-IP/Infos

NAM-IP Infos 2017/3 – Éditorial
Manipulations mentales

On entend parler des manipulations génétiques et de diverses autres touchant aux structures biologiques du vivant (OGM , ADN). Des débats publics ont lieu régulièrement sur ces sujets. La convergence des techniques dans ces domaines souligne et renforce les développements possibles et effectifs, voire les applications qui transforment, augmentent ou réparent le vivant (y compris l’humain)!

Mais on entend très peu parler des “manipulations mentales” auxquelles l’humanité est soumise avec une force d’autant plus violente qu’elle a tendance à s’accélérer et à s’universaliser!

Les simples techniques de la “propagande” et de la “désinformation” (militaire et autre) qui ont précédé l’ère des calculateurs électroniques, étaient déjà conçues de façon scientifique et critique. L’ordinateur a étendu ces techniques à tous les domaines de la vie en société et, depuis Internet et les réseaux sociaux, à l’ensemble de la planète!

On peut rappeler ici l’intuition présentée sous forme de roman par Thierry Breton (une œuvre de jeunesse de celui qui deviendra quelques temps responsable des finances de la France à Bercy) Vatican III (1985): les États-Unis et l’Union Soviétique se combattent à travers les ressources en calculateurs géants manipulés par les relais culturels que sont pour les uns le Catholicisme et pour les autres l’Islam, le but stratégique de ce combat étant de capturer un maximum d’esprits dans la toile constituée par les réseaux affrontés, ces “continents logiques” aux idéologies opposées qui, chacun, présente l’ensemble des solutions à la vie quotidienne des citoyens de leur naissance à leur décès (politique, alimentation, culture, logement, sport, soins, loisirs, religion, recherche, etc).

Cette manipulation mentale s’étend à toutes les populations du monde dans la mesure où elles se branchent (ou bien ou “on” les banche) à la nébuleuse des objets et logiques connectés ou gérés par des ordinateurs. Il s’agit d’une “manipulation” dans la mesure où les causes et les effets sont subliminaux. La démonstration d’une transformation du fonctionnement même du cerveau humain a déjà été faite, tant à travers les expériences pédagogiques menées de façon très systématique par Sherry Turckle sur des classes d’enfants scolarisés avec ou sans ordinateurs (création d’autistes de l’écran), qu’à travers des tests sur le fonctionnement différencié du cerveau humain quand il doit gérer la lecture sur une feuille imprimée ou sur un écran (d’autres connexions neuronales sont sollicitées)… pour ne citer que deux exemples documentés!

 Qui décide de ces transformations du fonctionnement de notre cerveau et de notre mémoire? Et en fonction de quelle vision du spécifique humain? Ne serait-il pas temps que le citoyen s’inquiète du bourrage de crâne auquel il est soumis “à l’insu de son plein gré”?

 R.-Ferdinand Poswick R.-Ferdinand Poswick,
Administrateur-délégué