NL

FR

▲ NAM-IP/Infos

NAM-IP Infos 2018/1 – Préservation
Utiliser LILO et encourager HOP !

Voilà une bonne résolution en ce début d'année.

Mais qu'est-ce que ce jargon ?

 

Chaque utilisateur d'Internet, un peu averti et conscient de l'emprise de quelques grandes sociétés – toutes américaines, rassemblées généralement sous l'appellation de GAFA –, ne rêve-t-il pas une fois – où même fréquemment – de pouvoir utiliser le meilleur d'Internet sans tomber dans ce piège, cette toile qui nous enserre de plus en plus ?

 

Nous utilisons tous spontanément Google, c'est si simple, si performant. Amazon également et pour les mêmes raisons. Nous savons pourtant que ces Sociétés, surtout la première!, traquent chacune de nos actions sur Internet, les accumulent et les commercialisent.

Pour limiter cette traque il y a bien entendu quelques “trucs”, mais ces trucs limitent inévitablement la facilité offerte, comme supprimer systématiquement les mémoires 'cache', les cookies... dès que l'on sort du navigateur ou dès que l'on allume le PC. Ne pas conserver de carnets d'adresses, biais par lesquels se diffusent les virus et autres messages non désirés, etc.

 

Et pourtant des alternatives existent, de plus en plus nombreuses.

Ainsi de Qwant, moteur de recherche français qui respecte la vie privée, ne traque pas les utilisateurs et est neutre dans l'affichage des résultats.

Toutes les fonctions courantes ont maintenant des alternatives, notamment dans la ligne des logiciels libres tels que ceux proposés par Framasoft.

 

Au-delà, on voit maintenant apparaître des alternatives à but social, environnemental...

Non seulement elles respectent la vie privée mais en plus elles financent des projets.

Comment est-ce possible?

Un bon exemple est celui du moteur de recherche Lilo.

Son slogan attire “vos recherches ont du pouvoir”.

Ce moteur de recherche est basé sur les grands moteurs connus, mais à la différence de ceux-ci, les profits récoltés par les liens commerciaux sont utilisés de la manière suivante: 50% est reversé à des projets, 20% sert à la communication et 30% au frais de fonctionnement. Chaque recherche, à travers Lilo, génère une “goutte d'eau”, ces gouttes d'eau sont accumulées dans votre compte Lilo. Ensuite vous attribuez ces gouttes d'eau à un ou plusieurs projets sélectionnés par l'équipe de Lilo.

Ce moteur de recherche est disponible comme une extension au navigateur Firefox et aussi comme application pour téléphone portable ou tablette dans l'Appstore ou le Google Play store.

Dans Firefox sous Windows, elle nécessite des modifications aux réglages concernant la Vie Privée, c'est un comble ! : il n'est plus possible naviguer en mode “Privé” et si l'historique de navigation est supprimé en quittant le navigateur, il faut accepter Lilo dans les exceptions! Il n'y a pas de secret: pour suivre les recherches et attribuer des “ gouttes ” il faut bien stocker un compteur “quelque part”. Il est possible de créer un compte Lilo qui ne demande qu'une adresse électronique et qui permet alors d'accumuler les gouttes sur un seul compte quel que soit l'appareil utilisé.

Sous Android, on peut être surpris du nombre d'autorisations nécessitées par cette appli qui “protège la vie privée”! J'ai posé la question à Lilo, de l'usage de ces autorisations mais j'attends encore la réponse. On peut supposer que pour être accepté dans le Google Play Store il faut en passer par là.

Bonne nouvelle: Lilo a déjà distribué plus de 620.000 € à différents projets.

• Et si Lilo nous permettait de nous extraire un tant soit peu de la “google du loup”?

• Et si nous utilisions tous Lilo et incitions nos amis à l'utiliser? Combien de gouttes d'eau seraient générées chaque mois?

• Et si de plus en plus d'utilisateurs utilisaient Lilo? Cela aurait-il un impact sur les GAFA?

• Et si Lilo répondait à une des missions pédagogiques du Computer Museum NAM-IP: militer pour un usage plus responsable de l'informatique, de l'internet, des réseaux dits sociaux... de tous ces outils merveilleux s'ils sont utilisés pour le bien de tous et non pour le profit de quelques-uns.

Bravo et merci aux initiateurs de ce projet.

Pour ma part, j'accumule des “gouttes d'eau” pour les attribuer au projet HOP: “Halte à l'obsolescence programmée”, autre souci bien actuel dans nos domaines.

 

Et vous? Avez-vous envie de donner du pouvoir à vos recherches? de collecter des gouttes d'eau?

Allez vite sur https://www.lilo.org/fr

et faites-nous part de vos réactions sur #Computermuseumbelgium ?

Y. Juste

NAM-IP sur Facebook