NL

FR

▲ NAM-IP/Infos

NAM-IP Infos 2018/4 – Éditorial
Le deuxième anniversaire du NAM-IP : voir loin !

L’an dernier (2017) à pareille époque nous faisions un petit bilan d’une année!

On pourrait faire la même chose cette année et nous réjouir:

-d’avoir des statistiques de visites du musée supérieures à celles de 2017, avec une touche d’intérêt vraiment international : Russes, Camerounais, Néo-Zélandais, Allemands, Hollandais, Français, Chinois, Suédois, notamment!;

 -d’avoir pu gérer jusqu’en fin Juin 2018 notre première exposition temporaire qui évoquait des précurseurs comme Alan Turing et Konrad Zuse;

-d’avoir pu préparer et de lancer, à la date anniversaire de l’ouverture du NAM-IP, une seconde exposition temporaire sur les gros ordinateurs des années 1960-70;

-d’avoir pu organiser différents événements comme des conférences, le NAM-IP D@Y – avec des hôtes de marque comme le neveu d’Alan Turing, Sir Dermote Turing, l’ancien Recteur de l’Université de Namur, Yves Poullet, le Bourgmestre de Namur, Maxime Prévot –, ou encore : la Journée FantasTIC;

-d’avoir pu mettre au point une série d’Ateliers qui sont offerts au groupes scolaires et aux adultes;

-d’avoir testé avec succès l’émulation des team-building pour entreprises;

-d’avoir incorporé aux réserves du musée toute une série d’artefacts intéressants pour l’histoire de l’informatique en Belgique;

-d’avoir amélioré la protection des objets exposés;

-d’avoir étendu notre présence dans tous les supports promotionnels; etc.

 Certains détails d’un tel bilan seront certainement repris dans les Rapports qui seront faits pour l’Assemblée Générale de l’asbl NAM-IP en mars 2019 et ils auront écho dans le NAM-IP/INFO qui suivra!

Regardons plutôt vers l’avenir!

L’histoire n’est, en effet, que le terreau de ce qui germe aujourd’hui comme on peut le toucher des yeux et des «doigts» (chut! …on ne peut pas toucher aux machines exposées!!!) dans notre musée!

L’ordinateur comme machine à rêver et à imaginer l’avenir de l’humain, l’avenir de l’évolution sociale et culturelle, l’avenir de l’évolution de notre planète, l’avenir de notre présence dans l’univers…? Ne serait-ce pas là l’un des apports caractéristiques du «spécifique humain» auquel nous sommes si sensibles par rapport à la froideur anonyme et oppressante de la rationalité mathématique qui fait la puissance des machines dont le musée raconte l’histoire?

Pour cela, il nous faudrait pouvoir élargir les présentations du NAM-IP à une section consacrée à la créativité, et plus spécifiquement à la créativité artistique dont l’imaginaire anticipe souvent sur les réalisations savantes ou techniciennes! Mais la place manque! Aussi nous faisons appel à tous ceux qui ont des idées sur la façon d’augmenter nos espaces d’exposition, soit dans le Hall de Salzinnes, soit ailleurs…!!! Voici donc une nouvelle année de fonctionnement entamée avec vigueur et audace!

R.-F. Poswick

NAM-IP sur Facebook