NL

FR

▲ NAM-IP/Infos

NAM-IP Infos 2018/4 – Préservation
Réunion du RePPI - Réseau de Préservation des Patrimoines Informatiques - 25 octobre 2018

Participation

Participants présents: R.-Ferdinand Poswick, Yolande Juste, Gilbert Natan, Anne Debaenst, Michel Roevros, André Orban, Marie Gevers, Bernadette Lemaire-Faure, Olivier Delcourt, Pierre Mounier-Kuhn, Carine Mahy

Participants annoncés mais non-présents: Jacques Laffut, , Guy-Noël Maréchal

Participants excusés:Jean-Jacques Quisquater, Daniel Hayton, Philippe Denoyelle, Isabelle Astic, Nathalie Nyst, André Gob, Fons Vanderberghen, Kurt Pauli

 

 La réunion est animée par R.-Ferdinand Poswick qui avait envoyé l’invitation avec l’Ordre du Jour aux 50 adresses des personnes ayant au moins une fois participé à l’une des réunions du RePPI depuis octobre 2009. Avec 22 «réactions» sur 50 et 11 présences, on a posé la question de la pertinence de la formule, même si le souci de préservation des patrimoines informatiques n’est encore que dans sa phase initiale. On s’est réjoui de voir que, parmi les personnes qui se sont excusées, d’importantes institutions ont donné un écho: Computer Conservation Society ; ACONIT ; CNAM ; FWB ; Conférence des Musées de la FWB; Kurt-Pauli Stiftung, notamment!

Objectifs du RePPI

R.-Ferdinand Poswick (RFP) rappelle que depuis l’ouverture du NAM-IP (octobre 2016), et à la demande de Pascal Lefèbvre, directeur du MMIL et fondateur du Réseau, c’est le NAM-IP qui a pris le relais d’animation de ce réseau. La perspective du NAM-IP étant clairement de promouvoir tout ce qui peut réaliser les objectifs du Fonds Informatique Pionnière en Belgique – Baanbrekende Informatica in België’ de la Fondation Roi Baudouin qui est propriétaire du musée et de tous les artefacts qui lui ont été confiés pour conservation et mise en valeur.

Actions du NAM-IP dans l’esprit des objectifs du RePPI

Dans cet esprit RFP donne quelques nouvelles du NAM-IP comme membre du RePPI

 

Évolution du personnel au NAM-IP par l’engagement d’une nouvelle directrice en avril 2018, Mme Carine Mahy, pour remplacer Mme Amal Mahious qui a quitté la direction du NAM-IP en octobre 2017. De même pour le passage au NAM-IP de Mr Aurélien Huysentruyt, animateur, entre septembre 2017 et août 2018, avec perspective d’engagement d’une nouvelle animatrice en novembre 2018.

 

Des événements créés autour de la première exposition temporaire «Codes&Couleurs, Turing&Zuse» qui fut rendue possible grâce à l’apport de Pierre Mounier-Kuhn et de la Kurt Pauli Stiftung. Cette exposition fut l’occasion également de nouer des contacts, à travers le prêt d’une machine à crypter C36, avec le Musée des communications militaires de France à Rennes.

 

Des contacts récents qui pourraient engager des synergies avec le RePPI et avec le NAM-IP:

- Accords passés entre le Computer History Museum de Mountain View (CA, USA) et le NAM-IP pour une promotion réciproque et l’utilisation de créations visuelles partagées.

- Contact avec la Fondation d’EDF (Paris) en lien avec leurs expositions d’art numérique et en vue d’une synergie possible avec leur Musée de l’électricité à Mulhouse.

- Contact avec le projet Software Heritage (INRIA, Paris, Roberto Di Cosmo) : ambition de préservation des «codes sources» partout dans le monde.

- Échanges électroniques avec le nouveau Software & Computer Museum de Kiev et Kharkiv (Ukraine).

 

 Des actions de préservation réalisées ou en cours:

- Contacts avec un collectionneur belge de machines de calcul anciennes -

 Sauvetage d’un computer UNIDATA-Philips720

- Matériels déclassés proposés par la Banque Nationale de Belgique

- Archives et matériels contrôlés par les anciens de Philips-MBLE

- Sensibilisation d’IBM-Belgique pour la sauvegarde de certains artefacts qui pourraient être déclassés et mis à la casse.

 

Discussion sur l’avenir du RePPI

RFP fait état de l’intérêt de la Kurt-Pauli Stiftung d’une mise en réseau qui n’existe pas encore pour les différents lieux de ce type en Allemagne. On rappelle à l’attention de tous l’importance de repérer les pièces ou collections qui mériteraient une préservation. L’importance et la difficulté d’une réflexion sur la préservation des software, au-delà de l’initiative du Software Heritage. RFP évoque la proposition faite par lui et Yolande Juste à Dag Spicer, le Senior Curator du Computer History Museum de Mountain View: la constitution rapide d’une Conférence Internationale des Musées d’informatique sur la planète. Ils ne sont pas très nombreux à ce jour (voir List_of_computer_museums dans Wikipedia – une liste à remettre à jour) et pourraient se fédérer et s’entraider. Dag Spicer était très favorable à cette idée, mais se demandait qui pourrait financer une rencontre internationale pour lancer cela.

RFP a proposé un article pour la prochaine livraison de la revue Culture et Musées qui sera sur le thème «Musées et mondes numériques» sous le titre: International Conference of Computer Musea (ICCoM). Cela pourrait commencer par un réseau virtuel.

Pierre Mounier-Kuhn trouve l’idée excellente et souhaite qu’on le tienne au courant.

Rapporteur: R.-Ferdinand Poswick

NAM-IP sur Facebook