NL

FR

▲ NAM-IP/Infos

NAM-IP Infos 2019/1 – Éditorial
En début d’année… on peut rêver !

Les informaticiens ont une vilaine déformation professionnelle: leur métier les oblige à penser à tout, le possible et l’impossible, avant de commencer une ligne de programmation… ou de «codage» (comme on dit aujourd’hui!!).

Ils doivent donc imaginer, rêver, tenter de voir jusqu’aux limites du visible !

I have a dream !

Le nôtre: trouver les moyens pour développer, à partir de la solide base mise en place depuis 2013, «le» musée de référence européen dans le domaine des technologies fondées sur le numérique! Il y faut d’abord une équipe fortement motivée et fortement décidée à saisir toutes les opportunités pour apporter à notre société le meilleur outil pédagogique du domaine!

Que devrait être un tel outil? D’abord: un lieu attirant pour toute personne qui voudrait voir, comprendre, s’instruire avec plaisir, réfléchir, apprendre à prendre des décisions par rapport à tous les actes de cette civilisation nouvelle dans laquelle nous sommes tous embarqués!

Et, dans ce lieu – il doit également être beau et agréable – il nous faut avoir tous les ingrédients qui permettent de montrer comment notre humanité est arrivée à cette civilisation du numérique. Tant la longue histoire des inventions créées par l’humain pour communiquer et mémoriser sa communication que la fulgurante adoption, sur moins d’un siècle, d’outils de communication et de mémorisation qui utilisent l’énergie électrique, le magnétisme, la lumière et bientôt les atomes et autres particules pour gérer l’humain et son environnement!

Le NAM-IP a déjà beaucoup d’éléments dans ses expositions (et dans ses réserves!) pour présenter à des publics divers des témoins de ces évolutions.

 Le NAM-IP offre déjà plusieurs «ateliers» qui permettent à des personnes de différents niveaux de formation (depuis l’école primaire jusqu’aux seniors) d’entrer plus avant dans la compréhension et la maîtrise de tout l’environnement numérique où nous sommes tous plongés!

Mais il nous faudrait des espaces complémentaires.

Notamment: un espace où l’on aurait développé des «ateliers» qui ne demanderaient pas trop l’aide de coachs et permettraient à tous les âges de se former en jouant seul ou avec d’autres!

Notamment: des salles d’exposition consacrées à des applications numériques spécifiques: l’informatique médicale, l’informatique aéronautique et spatiale, l’informatique de gestion, l’informatique artistique, l’informatique bio-chimique, la robotique, l’informatique de demain… les recherches en cours dans les divers domaines qui importent pour le futur de l’humanité!

Si je compte bien bien, cela fait une dizaine d’espaces, au moins, d’une superficie comparable aux différentes zones du musée actuel!… soit plus de 1.000 m² auxquels il faudrait rajouter près du double pour les espaces de stockage rationnel des réserves et les espaces de travail et d’accueil!

Faisons donc tous des «vœux» en ce début d’année et n’ayons pas peur de «programmer» un avenir à la dimension des vrais besoins d’une entreprise aussi impérativement nécessaire pour l’avenir de l’humanisme numérique!

 Mais demandons également à tous ceux qui peuvent comprendre la nécessité et l’urgence de notre démarche de se joindre à nous et de nous aider à trouver les moyens des rêves que nous formulons pour la génération de transition que nous vivons, mais en pensant aux générations qui vont suivre et risqueraient de prendre de mauvaises décisions si celles-ci ne sont pas fondées sur une vision historique et factuelle très bien informée!

Bonne année 2019!

R.-F. Poswick
Administrateur-délégué

NAM-IP sur Facebook