NL

FR

▲ NAM-IP/Infos

NAM-IP Infos 2019/3 – Éditorial
Création, Mise en conformité, Reconnaissance

Dans l’Éditorial de NAM-IP Infos 2015/2 sous le titre Création muséale: la volonté du Prince ou la sueur des travailleurs, nous avions déjà attiré l’attention des personnes qui se préoccupent de l’avenir institutionnel et économique du Computer Museum NAM-IP sur l’énorme arbitraire politique qui régnait dans l’attribution de subventions dans le secteur culturel de subsidiation des musées en Fédération Wallonie-Bruxelles.

À cette époque, le NAM-IP s’était vu refuser une première demande de subvention en «création muséale». Heureusement, deux ans plus tard, dans un Bilan de la première année de fonctionnement effectif du musée (sans «subventions publiques»), NAM-IP Infos 2017/4 pouvait signaler que «presque en fin de parcours, la Ministre de la culture de la Fédération Wallonie-Bruxelles, a fini par accorder à l’asbl NAM-IP une subvention «en création muséale» de 25.000 Euros pour 2017 et 2018. Cela signifie que, dès juin 2018, il nous faudra introduire notre demande en «reconnaissance muséale de catégorie B» pour l’année 2019!».

Ce qui a été fait dans les temps légaux (avant juin 2018) et dans toutes les règles prévues par les Décrets concernant les demandes de subventions pour les musées.

Mais… avec la désagréable et tardive surprise, malgré l’existence d’un Dossier peaufiné selon les requêtes de l’Administration responsable, d’un refus d’attribution de cette «reconnaissance muséale catégorie B» (qui aurait permis, selon les Décrets alors en vigueur, d’obtenir une subvention d’au moins 70.000 Euros pour une durée de 5 ans)… et cela par la même Ministre en charge de la Culture. Une décision prise sur base d’un argumentaire contestable sur tous les points avancés et délivré en fin avril 2019 (…soit quelques semaines avant les élections et la fin de la législature qui se terminait!).

En place de cette reconnaissance, la Ministre a accordé à l’asbl NAM-IP un statut de «mise en conformité muséale» pour 3 années (2019, 2020, 2021) avec une subvention de 30.000 Euros par an!

L’asbl et tous ceux qui la supportent devront donc faire contre mauvaise fortune bon cœur devant une décision aussi arbitraire quand on sait que la Ministre avait fait savoir qu’elle avait obtenu un élargissement significatif de l’enveloppe budgétaire destinée aux subventions pour les musées!

Le pouvoir du Prince se trouve d’ailleurs élargi dans le nouveau Décret sur les Musées que la Ministre a pu faire voter au Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles à la veille de la clôture de la précédente législature!

En ré-introduisant une nouvelle fois une demande en «reconnaissance muséale catégorie B», il est pratiquement impossible de prévoir les astuces utilisables pour modeler une décision au gré des volontés «politiques».

En effet, dans le nouveau Décret on peut observer: la disparition du Conseil des Musées, la création d’une catégorie supplémentaire de musées, la disparition des notions de «plancher et plafond» par catégorie pour les subventions accordées, l'accent fortement mis pour favoriser les mises en «pôles» des musées – ce qui permettrait de «privilégier» ceux qui suivraient cette stratégie au détriment de ceux qui ne la suivraient pas, etc...)!

Mais les meilleurs conseillers du NAM-IP nous encouragent à persévérer en considérant que, grâce à cette attribution d’une subvention de «mise en conformité», le NAM-IP est toujours dans la course pour une reconnaissance par un pouvoir public… et donc un subventionnement!

Restons donc optimistes! 

R.-Ferdinand Poswick Administrateur-délégué

NAM-IP sur Facebook